CE  QU'ILS EN PENSENT

TEMOIGNAGES

1 - "Camille Claudel, la mariée de l'oubli" par Charlotte Landreau, soliste de la  Martha Graham Dance Cie - New-York-USA

" J'ai eu la chance, dans ma jeune carrière, de faire partie d'un projet naissant de la collaboration entre ces deux artistes. Travailler avec Anne Vadagnin a été très important pour moi, et son enseignement continue d'influencer mon parcours. Avec Valérie Lacaze elles m'ont inculqué le phrasé d'un regard, la mélodie du mouvement, la création d'un sourire scénique. Leurs échanges étaient à la fois silencieux de compréhension et forts d'émotions. Chorégraphie et musique se valorisaient l'une l'autre. Elles étaient nées ensemble après tout. Non seulement nos corps, personnalités et types de mouvements étaient pris en compte dans la chorégraphie, mais aussi nos âmes.

Tout ce que je puis dire, c'est que la Danse, pour elles, est synonyme d'une conversation entre âmes ouvertes, musique et vie. "

2 - " Qualia ou La vie d'artiste "  par Simonefrederick SCACCHETTI, danseur Theater Regensburg - Allemagne

Nous sommes poussés pour atteindre nos limites.

Un voyage qui démarre dans un simple studio de danse où il y a quatre yeux, deux regards mais un seul chemin :

Le chorégraphe ( le créateur ) et toi.

Toi qui va être balancé, embarqué dans une autre dimension; tu vas souffrir pour une histoire qui n'était pas la tienne...

Tu vas pleurer, rigoler, jouir et trouver l'amour dans une vie qui ne t'appartient pas. Ton cerveau, il ne serait plus capable de reconnaître le rêve de la réalité. Ton âme, elle sera en pleine extase et tes yeux vont être étranglés pas une explosion de couleurs.

Ce n'est pas seulement mettre un pantalon, une cravate et monter sur scène. Ce n'est pas seulement tendre les pieds, fermer les cinquièmes et faire des jolies pirouettes.  Ce n'est pas que çà... Et pour tous ceux qui pensent que c'est exactement et seulement çà...

..Permettez moi de vous dire: " Je continue ma vie d'artiste.."

 

 

 

3 - "Deux artistes" par Michel Gascard, directeur de l'Ecole-Atelier Rudra Béjart Lausanne

Rencontrer ces deux artistes, Valérie Lacaze et Anne Vadagnin, fut pour moi Michel Gascard, une prise de conscience humaine et artistique.

Travailler tous ensemble avec respect et ouverture d’esprit est l’axe qu’elles ont stabilisé en moi et qui aujourd’hui m’aide à orienter l’Ecole-Atelier Rudra Béjart Lausanne.

Leurs énergies communes leur permettent de sortir des affres de la création avec des productions au souffle long. La solidité de leurs idées et les propos qu’elles tiennent nous rapprochent toujours de la nature humaine et de l’analyse des ères dans lesquelles le monde se débat.

Le langage chorégraphique de Valérie est toujours sincère et original.

Anne nous touche par sa force et sa sensibilité musicale.

Toujours la vie d’artiste oscille immanquablement entre complexes de supériorité et d’infériorité.

Valérie et Anne ont la force de vivre leurs travaux d’une façon indépendante et le courage de croire en elles et de ne pas se faire entrainer dans les facilités séductrices de notre société. Elles sont très professionnelles et productives. Leurs collaborations stimulent réciproquement l’imaginaire de chacune, les galvanisent tout en les stabilisant.

Anne Vadagnin est une grande musicienne qui, par sa virtuosité, réussit sous la forme d’improvisations à épanouir sa musicalité à la sensibilité de la danse. Elle enseigne également très bien ce travail si particulier qu’est l’union de la musique et de la danse.

Valérie Lacaze développe également une magnifique approche de la photographie. Son œil est juste et précis, sa lumière toujours subtile et son intelligence nourrit les regards des personnages qu’elle rencontre.

 

Tout en elles est voyages…

 

4 - "Camille Claudel, la mariée de l'oubli" par Marie-Claire, ingénieur, spectatrice d'un jour d'avril 2012 ...

 Je me retrouve parmi des privilégiés, venue assister  à la présentation à la presse en avant-première de "La mariée de l'oubli".

Je suis intimidée au milieu de ce public d'initiés .

Dés le lever de rideau, je suis happée par la musique de l'ouverture, ritournelle d'orgue de barbarie, qui me transporte dans le Paris de la fin du XIXème siècle. La chorégraphie et la justesse d'interprétation de ces jeunes danseurs me bouleversent.

Je découvre une autre facette de la danse contemporaine, accessible et lisible comme une belle histoire.

Générosité, humanité et sensibilité sont les mots qui me paraissent justes pour décrire de l'intérieur ce moment de spectacle si vivant.

Je regrette infiniment que si peu de personnes n'aient pu partager cette émotion ....

Merci à vous, Anne et Valérie, pour ce beau cadeau de vie.

5 - "Camille Claudel, la mariée de l'oubli" par Zoé Decker, journaliste

" La jeune génération éblouit avec une oeuvre de la chorégraphe Valérie Lacaze "Camille Claudel, la mariée de l'oubli". La musique originale est signée Anne Vadagnin.

Camille Claudel et Auguste Rodin, c'est l'histoire d'un amour impossible, une rencontre entre deux artistes, deux sculpteurs issus de générations différentes, mais portés par un seul et même désir, celui de recréer le corps. Deux entités qui tombent amoureuses, entraînant chacun dans sa chute. Valérie Lacaze a su adapter son vocabulaire chorégraphique plein de finesse et d'harmonie, pour traduire la pierre en chair."

6 - "Qualia ou la vie d'artiste" par MJ Latorre, journaliste

Ces besoins-là, expressions des forces internes, Valérie Lacaze, chorégraphe et metteur en scène du spectacle, les déclare nécessaires catharsis inscrites au coeur de son "mystérieux" car inexplicablement intuitif travail de création.

"Qualia ou la vie d'artiste" est la proposition forte d'un thème qui ne l'est pas moins. Il s'agit d'un travail sur l'humain, recentré sur l'état d'âme. Les détails ont tous du sens, de la gestuelle aux costumes.

La chorégraphie sert à sublimer l'évènementiel en un acte artistique symbolique qui a une portée universelle; l'ouverture d'un grand livre relié au rêve."

7 - "Qualia ou la vie d'artiste" par Rolland Massabuau, journaliste

Devant les pierres romaines des Arènes de Nîmes, un public de 8'000 personnes chaque soir. "Qualia ou la vie d'artiste", va jusqu'en milieu de semaine, attirer la foule ( les 32'000 billets ont rapidement trouvé preneurs).

Pour cette création dont la chorégraphie est signée Valérie Lacaze, et qui s'oriente sur l'évocation de quatre époques de la civilisation occidentale, la conversation qui s'établit entre la danse, l'eau et la musique, repose d'abord sur une partition originale composée par Anne Vadagnin.

Mais, au fil des tableaux, tous les styles viennent se fondre dans la fresque. De Haendel aux Pink Floyd, de Charles Aznavour à Léo Ferré, et des mélodies de Jacques Offenbach aux textes de Raymond Devos ( mais oui ! ) Qualia ou la vie d'artiste puise son inspiration dans les sources de l'émotion, de la sensibilité et de la poésie."

8 - "Qualia ou la vie d'artiste" par Muriel Plantier, journaliste

32 jeunes virtuoses en devenir on interprété une succession de tableaux romantiques ou drôles, dans un mariage toujours aussi efficace de technique et de grâce, de gestes classiques et de pirouettes stylistiques.  Pas de doute, Valérie Lacaze qui signe la chorégraphie et la mise en scène a su voir les qualités de ses interprètes. Normal, c'est une photographe avertie et une artiste multiple.

Elle propose une création parfois délicieusement subversive sur le thème de l'art. Intitulé "Qualia ou la vie d'artiste", elle s'enchâsse dans cette "Féerie des eaux" 2013 au fil de solos et de mouvements de groupes bien écrits et très dynamiques.

Voici donc l'Artiste, seul en scène au début, rejoint par un ange puis un démon, puis une amoureuse. Bientôt aux prises avec l'inspiration puis une acheteuse compulsive qui danse le charleston et proclame : "Je n'aime pas les artistes qui crèvent de faim, ça ne leur réussit pas vraiment, ils finissent par en mourir". Le voilà ensuite blackboulé par la guerre, le fascisme et finalement la Mort.

Entre temps sur le "Dixit Dominus" de Haendel, comme "La bohème" de Charles Aznavour, le sketch "L'artiste" de Raymond Devos, "La vie d'artiste" de Léo Ferré ou encore "Money" des Pink Floyd, les atmosphères se succèdent évoquant des ambiances aussi différentes qu'un numéro de cirque ou les allées de Central-Park à New-York : le cadre idéal pour redonner vie au célèbre peintre Keith Haring, icône du Pop'art, entouré de ses silhouettes monochromes en mouvement.

Reste enfin l'image étrange et marquante d'un ange noir réunissant tout ce petit monde sous un voile géant de mariée.

9 - "Vos créations" par Tristan Trys, musicien

Alors par ou commencer?

Je vous prie d'excuser mes mots par avance car je n'ai trouvé que des images pour décrire mon écoute de simple d'auditeur.

J'ai regardé, écouté l'ensemble étant très impressionnant- votre création doit demander beaucoup d'énergie émotionnelle - dur de dire sur 3 créations  seulement son sentiment mais je trouve beaucoup de poésie, des éléments des forces de la nature, ou des émotions internes, j'y ai trouvé quelque chose de l'ordre de l'idée de la calligraphie japonaise, au final une quête un peu mystique, entre art contemporain et recherche de lumière, d'idéal pour l'homme,.

Il faut avoir du génie pour réaliser cela c'est certain.

Voilà pas évident, mon descriptif est un peu "compliqué"; décrire la musique, la création est un exercice périlleux et je suis juste un simple mélomane.

Je vous souhaite une bonne journée, pleine de fructueuses créations..

 

10 - "Camille Claudel, la mariée de l'oubli" par Hervé Gérard, éditeur

"Ce courriel pour vous faire part d'un coup de coeur.

A l'invitation de l'ambassadeur de Suisse, j'ai eu l'occasion d'assister hier au Théâtre National de Bruxelles, à la création mondiale de " Camille Claudel, la mariée de l'oubli " avec Michel Gascard dans le rôle de Rodin.

C'était tout simplement fabuleux...

Aucune redondance, beaucoup de couleurs, une musique étonnante, des danseurs incroyables ! "

11 - " Nuages et pluie " par Madame Feng, directrice du Ballet National de Chine - Pékin

Madame Feng, s'exprimant devant tous les danseurs au sujet de la création de Valérie Lacaze "Nuages et pluie" :

 

" parfaite compréhension de la musique chinoise "

" mouvements abstraits dont le sens profond fait ressortir l'humanité des danseurs "

 

" Chère Valérie, c'est notre grand plaisir de vous inviter chez nous. Votre passion pour l'art du ballet a allumé le coeur de nos danseurs comme le soleil d'été. Merci infiniment pour tout ce que vous avez apporté.

J'espère vous revoir bientôt !"

 

 

The Tao Femina's Trade Mark & Logo are protected                   Website made by Tao Femina Copyright 2014                 English website translated by www.ip-english.ch